Harry Podbeur change un peu pour l’année 2009 avec un nouveau design.           ¦           Écoutez dès maintenant le chapitre 5 : La chambre pleine de gays !



Narrateur :

Chapitre 9 : des épreuves inattendues.
Harry, Donald et Harmioun arrivèrent devant la porte qui menait à la Poire Phénoménale pour aller la chercher.

"Toc, toc, toc"

Harry :

Mais t’es con ! Il y a pas besoin de frapper ! Il y a personne qui va nous répondre !

Donald :

Ah ben oui ! Je suis con !

Harry :

Ben oui ! Bon, je vais ouvrir.

"Bruit de poignée"

Harry :

Oh ! Elle est verrouillée !

Donald :

Mais qu’est-ce qu’on va faire ?

Harmioun :

Oh ! Mais décales-toi ! J’ai connaissance avec une très chère amie se nommant Mora et étant experte en serrurerie ! Je vais la contacter !

"tut… tut…"

répondeur :

Vous êtes bien sur le répondeur de Mora, laissez-moi un message après le pet.

"Prout"

Harmioun :

Allô Mora ?

"Bruit de porte"

Harmioun :

Est-ce bien toi qui fais ces cochonneries ?

Harry :

Eh Harmioun ! Quand t’as dis "Allô Mora", la porte s’est ouverte !

Donald :

Allô Mora ?

Harmioun :

Annuaire, pages blanches, page 505 !

Harry :

Euh... Bon, on rentre !

"Bruit de pas"
"Meeeeeeeeehhh"

Harry :

Oh ! C’est Ginette la biquette à trois quéquettes dont Aspirine nous avait parlé quand il était bourré ! Alors c’était pas des conneries !

Donald :

Fais voir si elle a vraiment trois bittes ! Un... Deux... Trois ! Ah ouais !

Harry :

Alors Aspirine avait dit qu’il fallait qu’une fille lui suce les trois bittes pour pouvoir passer...

Donald :

Ben... on tire à la courte paille alors.

Harry :

Mais t’es con ! Il y a qu’une fille ici !

Donald :

Fais voir ! Une... Ah ouais ! Bon ben vas-y Harmioun !

Harmioun :

Mais ce n’est pas hygiénique !

Donald :

Tu veux empêcher Bol-De-Porc de voler la Poire ou pas ?

Harmioun :

Très bien, je vais le faire !

"Bruits de pas"
"Bruits de sucement" ; "Jouissement de chèvre"
"Jouissement de Donald"

Harmioun :

Oh Donald ! C’est irrespectueux ! Nous n’avons point de temps à perdre avec tes cochonneries ! Trois pénis à sucer suffisent ! Nous n’allons tout de même pas en rajouter un quatrième !

Ginette :

C’est bon, vous pouvez passer ! Il faut descendre en se tenant au long des spaghettis qui descendent jusqu’en bas du trou qui est à côté.

Harry et Donald :

OK ! Au revoir !

Ginette :

C’était un plaisir ! Revenez quand vous voulez.

Donald :

Bon, j’y vais le premier. Banzaï !

Harry :

Aller viens Harmioun, on le suit ! Banzaï !

Harmioun :

Eh bien... Soit !

Harry :

Mais sur quoi on est retombé ?

Donald :

Oh ! Ce sont des tonnes et des tonnes de cannabis ! C’est le paradis ici! Je vais en ramener plein avec moi !

Harry :

Non Donald ! Je ne crois pas qu’il faille en ramener...

Donald :

Eh ! Ça va pas ! Une occasion pareille ça ne se présente pas à tous les coins de rue !

Harry :

Oui, mais je pense qu’il faut tout fumer parce qu’il y a un briquet à côté.

Harmioun :

Oh mon dieu !

Donald :

Ouais ! Trop bien !
"Bruit de mec qui fume"

Narrateur :

12 secondes et 37 centièmes plus tard...

Donald :

Oh non ! J’ai déjà tout fini !

Harry :

Donald, L’homme qui fume plus vite que son ombre.

"Bruit de porte"

Harmioun :

Oh ! La porte s’est effectivement ouverte! Entrons vite !

"Bruits de pas"
"Cui cui"

Harmioun :

Quels sont ces volatiles ?

Harry :

Et c’est quoi ce ballet là ?

Donald :

Ah ouais, fais voir !

Harry :

Non ! Touches surtout pas sinon les oiseaux vont s’agiter dans tous les sens !

Donald :

Et mon cul il va s’agiter dans tous les sens ? Regardes mon frère! Il y a plein de poussières ici, faut nettoyer !

Harry :

Bon, nettoies si tu veux ! De toute façon t’es pété, on y peut rien ! Mais par contre, tu nous laisse réfléchir avec Harmioun !

Harmioun :

J’ai songé qu’il faudrait éventuellement caresser chaque oiseau avec le balai !

Harry :

Ou peut-être qu’il faut tous les buter avec le balai !

Donald :

Eh regardez ! C’est marrant, c’est tout propre dans le coin là !

Harry :

Oh ! Laisses-nous réfléchir Donald !

Harmioun :

Ou peut-être faut-il qu’ils se posent chacun leur tour sur le balai.

Harry :

Ou peut-être qu’il faut leur rentrer le balai dans le cul chacun leur tour ! Ou peut-être qu’il faudrait...

Donald :

ça y est, J’ai tout balayé ! C’est tout propre maintenant !

"Bruit de porte"

Harmioun :

Regarde Harry ! La porte s’est ouverte.

Harry :

Ah ouais ! C’est quoi qui l’a ouverte ? Peut-être que c’est parce que Donald a tout balayé !

Donald :

Hé hé !

Harmioun :

Le pouvoir de la propreté !

"Surpuissant comme l’éclair pour vous faire gagner du temps !"

Harry :

Bon, allons-y !

"Bruits de pas"

Harry :

Mais où on est ? C’est quoi ça, un cimetière ?

Harmioun :

Ceci n’est point un cimetière... Ceci est un échiquier géant !

Harry :

Mais qu’est-ce qu’il faut faire pour ouvrir la porte cette fois ?

Harmioun :

C’est évident non ? Il doit falloir jouer une partie !

Donald :

Eh regardez ! Ils ont tous le froc baissé et ils sont penchés en avant !

Harry :

Oh Donald ! Laisses-nous parler ! Tu fais vraiment chier quand t’es pété !

"Bruit de braguette"

Harry :

Alors Harmioun, t’es sûre qu’il faut faire ça ?

Harmioun :

Je ne vois point ce que nous pourrions faire d’autre !

Donald :

"Jouissements"

Harmioun :

Oh mais Donald ! Que fais-tu ? Ce n’est pas hygiénique de rentrer son pénis n’importe où !

Donald :

Mais je pète juste le cul des pions ! C’est pas un crime !
Et de un... Et de deux... Et de trois...

Harry :

Bon ben on joue une partie Harmioun ?

Harmioun :

Oui, prenons les noirs !

Harry :

Non ! On prend les blancs !

Harmioun :

Mais... Non ! Prenons les noirs ! Les noirs sont mieux !

Harry :

Non non ! On prend les blancs parce que... D’abord les blancs c’est eux qui commencent...

Harmioun :

Oui peut-être mais moi je dis qu’il faudrait qu’on prenne les noirs car ceci est de la discrimination raciale !

Harry :

Oui ! Sauf que les blancs sont plus prêts de nous et ils commencent donc tu discutes pas, on prend les blancs !

Harmioun :

Très bien... Prenons les blancs. Mais je le fais pour te procurer du plaisir !

Harry :

C’est parti ! Pions en C4 !
Oh putain l’enculé ! Il nous a buté notre pion avec sa reine ! Bon ben... Reine en... C4 ! AAAHHH ! Je lui aie buté sa reine t’as vu ça ? Merde ! Il nous a mis en échec avec son cavalier. Bon ben on déplace le roi ! Ben... Roi en B3!

Donald :

Eh t’en vas pas le 28 ! J’ai pas fini avec toi ! ...

Harry :

Oui bon... Alors maintenant il va nous remettre en échec donc on va redéplacer le roi ! Ah merde non ! Ah il nous a remis en échec oui ! Mets le roi là-bas !

Donald :

Et de 32 !

"Bruit de porte"

Harry :

Hein ? On a pas déjà gagné là !
Mais... il avait quand même pas raison...
Oh si ! T’es trop fort Donald ! Il fallait péter le cul des pions pour passer !

Donald :

Ah ouais mais là par contre j’ai la bitte en feu ! J’en peux plus !

Harmioun :

Oh le pauvre...

Harry :

Bah ! C’est une chochotte ! Mais... J’ai une super idée ! Vu que je suis le seul à avoir la classe ici, je dois continuer ! Harmioun, suces la bitte à Donald. Ensuite, vas à la poste et envoies un message à Crumble d’or. J’ai raison, je dois continuer !

Harmioun :

Mais, que devrais-je lui écrire dans le message ?

Harry :

Bah... Je sais pas. Je trouvais que ça faisait bien dans l’histoire !

Harmioun :

Quoi qu’il en soit, tu es un grand cuisinier Harry !

Harry :

Pas autant que toi.

Harmioun :

Oh mais moi je...

Harry :

Mais je déconne ! C’est moi le plus fort !

Harmioun :

Hem ! Je vais m’occuper de Donald.

Donald :

Merde à toi Harry.

Harry :

Et bonne bourre à toi Donald... Oh ! Et à toi aussi Harmioun !

Harmioun :

Non mais moi mais pas du tout !

Harry :

Mouais, salut !

Harmioun :

Fais voir Donald, Oh mon pauvre...

"Sucement" ; "Jouissement"
"Bruit de porte"

Harry :

Oh des escaliers !

"Bruits de pas"

Narrateur :

Harry arriva en bas des escaliers et c’est à ce moment là qu’il vit quelque chose de tout à fait inattendu...

Harry :

Professeur Poutrel ! Qu’est-ce que vous foutez là ?

Poutrel :

Ben... Je suis venu chercher la Poire !

Harry :

Mais ! Vous avez plus une voix de PD !

Poutrel :

Ben oui, grâce à cette voix, qui aurait soupçonné le pauvre clodo de professeur Poutrel ?
Et à part ça, vous savez pas où est la Poire ?

Harry :

Ben non ! Pourquoi je le saurais ?

Poutrel :

Bon ben si tu sers à rien on va te butter !

Bol-De-Porc :

Non ! Laisse-moi lui parler !

Poutrel :

Maître, vous n’avez pas assez de force à cause de ce jeune homme qui vous a péter à la gueule tout à l’heure !

Bol-De-Porc :

J’ai assez de force connard !

Narrateur :

Poutrel sorti un carreau de chocolat de sa poche (On ne sait pas trop pourquoi) Tandis qu’Harry cherchait la provenance de la voix de Bol-De-Porc.

Harry :

il est où ce clodo ?

Bol-De-Porc :

Harry Podbeur ! Nous revoilà face à face ! J’imagine que tu ne te souviens pas quand j’ai tué tes parents. Moi je voulais te buter mais je n’ai pas réussi ! Mais c’est pas parce que tu as la classe, c’est parce que ta mère t’avait aidé !

Harry :

Mouais, n’empêche que j’ai la dalle moi !

Narrateur :

il regarda en bavant le gros carreau de chocolat que tenait Poutrel et le pris.

Harry :

Merci beaucoup professeur !
"Scrunch"
En plus il est délicieux !

Poutrel :

Mais quel con.....

Harry :

Ben qu’est-ce qu’il y a ? J’ai juste bouffé du chocolat !

Poutrel :

Mais putain ! C’était Bol-De-Porc ton carreau de chocolat !

Harry :

Ah bon ? Ben il était délicieux ! Tu lui diras merci de ma part !

Poutrel :

Mais quel con !

Harry :

Arrêtes de t’inquiéter comme ça ! Je le chierais bien un jour!

Poutrel :

Hein ? ... Non mais quel con ! Tu vas payer pour avoir bouffé Bol-De-Porc ! A l’attaque! WASAAAAA !

Harry :

Flageolets, donnez-moi le pouvoir de péter !
"Mégaprout"

Poutrel :

"Etouffement"

Narrateur :

Poutrel creva sur le coup ! Tandis qu’Harry sauta de joie et glissa sur une flaque d’eau, ce qui lui fracassa la tête contre une marche.

"Bunk"
"pin pon"

Narrateur :

Harry ouvrit les yeux, il était à l’infirmerie et devant lui se tenait Crumble d’or.

Crumble d’or :

Coucou Harry ! Je vois que tes admirateurs t’ont envoyé beaucoup de Gerbés-Surprise de Bertie Grocul ! Tiens, il y a aussi des Chocs-Aux-Grosses-Couilles !

Harry :

je m’en tape de tout ça ! Elle est où la Poire ?

Crumble d’or :

"Eclats de rires"
Mais quel con ! C’était juste un trip avec mon pote Nickel Apoubel !
La Poire elle existe pas ! Faudra que je lui dise qu’il y a des pigeons qui sont tombés dedans !

Harry :

Quoi ? ! Vous pouvez pas faire vos trips ailleurs que sous les yeux d’Aspirine pendant qu’il est pété ! Oh putain...

"Bruit de porte"

Donald et Harmioun :

Coucou Harry ! On est au courant pour la Poire Phénoménale !

Harry :

Espèces d’enculés ! Et au fait ta bitte Donald ? Elle va bien ?

Donald :

Tu veux que je te montre ?

Harmioun :

Euh... Je m’en suis bien occupée !

Crumble d’or :

Allez les enfants ! Arrêtez de parler de choses qui ne vous concernent pas et venez plutôt bouffer, le banquet de fin d’année va bientôt commencer.

Harry :

Ah non merci ! Moi je suis rassasié avec Bol-De-Porc !

Crumble d’or :

Mais quel pigeon.

Narrateur :

Finalement, Harry Donald et Harmioun s’assirent à la table de Potiron d’or puis Crumble d’or dit :

Crumble d’or :

Vos gueules ! Soyez soulagés ! Vous allez enfin pouvoir vous casser d’ici !

Tout le monde :

OUAIS !

Crumble d’or :

Mais avant de vous quitter, il faudra savoir quelle maison a eu le plus de points cette année ! Mais avant cela, je voudrais rajouter quelques points de dernière minute.
A Miss Harmioun Gueranger, pour être la plus grande soigneuse de bitte de tout Boudlard : 50 Points !

Unptimec :

Ouais !

Crumble d’or :

Ta gueule ! Et aussi à Monsieur Donald WithLait, pour la plus grande partouze d’échec jamais réalisée et la plus grande quantité de cannabis jamais fumée : 50 points !

Unptimec :

Ouais !

Crumble d’or :

Ta gueule toi !
J’en viens maintenant à Monsieur Harry Podbeur.

Harry :

C’est moi !

Crumble d’or :

On sait. Pour avoir cru à un vieux trip que j’avais fait avec un pote et aussi pour avoir buté un professeur en croyant sauver le monde des cuisiniers sans oublier que c’est aussi pour être un gros pigeon qui à l’air con, j’accorde à la maison Potiron d’or... 60 points !

Tout le monde :

OUAIS !

Harmioun :

Nous sommes à égalité avec Serpaulard !

Crumble d’or :

Et pour finir, j’ajouterais qu’il faut beaucoup de bravoure pour avoir l’air beau. Mais qu’il en faut encore plus pour avoir l’air d’un clodo. J’accorde donc 10 points à Asile Courduo !

Tout le monde :

OUAIS !

Unptimec :

Bon, on peut bouffer maintenant parce que j’ai faim moi !

Crumble d’or :

Ah mais non ! J’ai dis que l’année était terminée alors maintenant vous vous cassez ! Vous dormirez dehors, le train arrive demain ! Allez ! Tout le monde dehors ! A l’année prochaine !

Narrateur :

Après un peu de résistance de la part des élèves, tout le monde se retrouva finalement dehors.

Donald :

il a pété un câble Crumble d’or ! Moi j’ai la dalle !

Harry :

Moi j’ai toujours Bol-De-Porc qui me tient au ventre !

Donald :

Ben t’as de la chance ! Et toi Harmioun, t’as pas faim ?

Harmioun :

Oh si ! éperdument ! Mais je sens que je vais me rassasier avec une délicieuse saucisse à la béchamel cette nuit !

Donald :

Qu’est-ce que tu veux dire par là ?

Harmioun :

Je veux dire que ton pénis n’est point encore tout à fait soigné et qu’il faut que je m’entraîne pour devenir la meilleure soigneuse !

Donald :

Ah je vois ! Cool !

"Sucements"

Harry :

Euh... Je peux me joindre à vous s’il vous plaît ?

Donald :

Non ! Toi t’as pas mal à la bite !

Harry :

Oui mais moi Crumble d’or il m’a donné plus de points que toi !

Harmioun :

Eh bien... Moi Crumble d’or, je lui suce le pénis !

Crumble d’or :

Qu’est-ce que j’ai entendu ?

Harmioun :

Euh... Bon d’accord !

"Sucements"

Tout le monde :

Moi aussi je veux qu’on me suce...

"partouze générale"

Harry :

Pourquoi c’est jamais moi ? Tiens, d’abord je m’en fou ! Il y a le train qui arrive ! Ils vont rien voir et puis moi je vais me casser ! Eh eh !

Narrateur :

Dans le train...

Harry :

Ouais, n’empêche que je m’emmerde tout seul dans le train... J’aimerais faire comme les autres !

Narrateur :

La vendeuse de bonbons entra à ce moment là en string...

La vendeuse de bonbons :

Salut beau brun ! Qu’est-ce que j’entends ?

Harry :

Coooooool !

"Musique de fin"

Télécharger le texte

Explosez Sarko ! Creez votre site web avec ce cours vidéo gratuit sur la mise en forme du texte en HTML Funnypedia


Mon adresse IP Harry Podbeur, la parodie audio de Harry Potter. Echanger codes
Mentions légales                Copyright © 2006-2010 HARRY PODBEUR - Tous droits réservés.                Faire un lien