Harry Podbeur change un peu pour l’année 2009 avec un nouveau design.           ¦           Écoutez dès maintenant le chapitre 5 : La chambre pleine de gays !



Narrateur :

Chapitre 8 : Aspirine est pété. Le matin après que Harry Donald et Harmioun se soient allongés par terre devant la grosse dame parce qu’ils ne connaissaient pas le mot de passe, Donald se réveilla.

Donald :

Ah ! J’ai bien dormi.

La grosse dame :

Ah ! Ben vous avez fini par le trouver ce mot de passe !

Harry et Donald :

Hein ? Quoi ? Qu’est-ce qu’il se passe ?

La grosse dame :

Allez-y, vous pouvez entrer.

Tous les trois :

Quoi !

Donald :

J’vais la butter ! C’était "j’ai bien dormi" le mot de passe !

Unptimec :

Mate ces clodos ! Ils ont dormis par terre !

"Rires"

Harry :

Enculés !

"Bruits de pas"

MakDonald :

Harry, Donald, Harmioun, venez dans mon bureau, j’ai quelque chose de très important à vous dire.

Harmioun :

Bien sûr professeur, nous vous suivons de ce pas.

"Bruits de pas" ; "Bruit de porte"

MakDonald :

Alors, il fallait que je vous dise que... Ben qu’est-ce qu’il fallait que je vous dise déjà ? Attendez, ça va me revenir, laissez-moi réfléchir.

Narrateur :

10 minutes plus tard.

Donald :

Bon ben si ça vous revient pas, on va y aller.

MakDonald :

Non ! Je vous jure que ça va me revenir ! Laissez-moi réfléchir encore un peu.

Narrateur :

Une heure plus tard.

Harry :

Bon, on va peut-être y aller parce que ça fait plus d’une heure qu’on attend.

MakDonald :

Non, non, attendez, je l’ai sur le bout de la langue.

Harmioun :

Et qu’y a-t-il écrit sur l’extrémité de votre membre supérieur à cinq doigts madame ?

MakDonald :

Oh ! Laissez-moi réfléchir ! J’ai pas que ça à foutre de regarder ma main !

Narrateur :

10 Heures plus tard.

"Bilibilip, bilibilip" ; "Bâillement"

Donald :

ah ! Il faut qu’on aille faire notre colle madame.

Harry :

Vous nous direz ça demain.

MakDonald :

oui, c’est ça ! Il fallait que je vous dise que vous êtes collés ce soir ! Je l’avais même écrit sur ma main pour ne pas l’oublier !

Harry et Donald :

Quoi ! On a poireauté toute la journée pour rien !

MakDonald :

Ah ces djeuns ! Ils disent même pas merci !

Harry :

Merci....................... Harmioun d’avoir mis ton réveil pour qu’on se souvienne d’aller en colle !

Harmioun :

Oh, mais ce fut tout naturel.

Donald :

Aller, à plus Mak Do !

MakDonald :

Ah ! Espèces d’enculés ! Ca va pas de vous foutre de la gueule des vieux !

"Bruits de pas précipités"

Narrateur :

ils arrivèrent devant la...

Aspirine :

La MAISON connard !

Narrateur :

Oui, la m… maison d’Aspirine.

Tous les trois :

Ca y est, on est prêts Aspirine !

"scracaboum"

Aspirine :

"rire d’alcolo" Vous avez pété toute ma maison !

Harry :

Aspirine ? Ca va ?

Aspirine :

Mais oui ! Bon aller, venez tous les six !

Donald :

Mais Aspirine... t’es complètement pété !

Aspirine :

Waow ! Vous êtes trop fort ! Vous avez deviné tous les deux en même temps.

Donald :

Hein ?

Aspirine :

ouais, en fait, comme il y a Crumble d’or qui a envoyé Albert dans un Kébab, alors du coup ben je bois pour oublier. Donc c’était pas le 5ème mousquetaire ! C’était Albert avec un A comme euh... Comme Albert par exemple !

Harry :

Mouais... Bon, il faudrait p’tet qu’on aille chercher le chat de la mère Michelle là !

Donald :

Ouais, t’as raison ! On y va.

"Bruits de pas dans la boue"

Harmioun :

Dîtes donc, (Aspirine : Donc !) Mon ventre crie famine car nous n’avons point mangé quand nous avons attendu que Madame MakDonald nous fasse part de ses humbles paroles.

Donald :

Ah bah tient justement, il y a une poire par terre. Tu la veux?

Harmioun :

Oh ! Mais c’est répugnant !

Donald :

Bon, ben je la bouffe.

Aspirine :

C’est la Poire Phénoménale ! Ah ah !

Harry :

De quoi ?

Aspirine :

Tu connais pas la Poire Phénoménale ? !

Harry :

Ben... Non.

Aspirine :

Mais vous êtes des clodos !

Donald :

Oh ! Si y a un clodo ici, pour l’instant, c’est toi ! Bon, c’est quoi cette trukmuchénale là ?

Aspirine :

Ben en fait, il y a une poire qui appartenait à un mec qui s’appelait Nickel Apoubel. Puis il y a Crumble d’or qui l’a caché dans le château puis en fait, cette poire elle pouvait transformer n’importe quoi en chocolat. Et en fait, Bol-De-Porc il la voulait Parce que lui il adore le chocolat et qu’il veut en vendre plein pour faire de l’argent. d’ailleurs...

Donald :

Ah d’accord ! Le chocolat ça coûte cher...

Aspirine :

Ah bah ouais ! Ca coûte parce que c’est pas facile à faire. Et puis du coup, il y a… Non… Si… il y a Crumble d’or… Non, pas Crumble d’or, Bol-De-Porc et ben... qu’est-ce qu’il voulait déjà ? Ah oui, il voulait prendre tout le chocolat du monde et c’est pour ça qu’il a tué les parents d’Harry !

Harry :

Ah d’accord !

Aspirine :

Et puis du coup, il a tué tes parents pour leur prendre leur chocolat comme il a fait à plein d’autre monde ! Donc tes parents, c’était des clodos comme tout les autres qu’il avait tué ! Donc Crumble d’or du coup, il voulait pas que Bol-De-Porc il arrive à avoir la poire parce sinon il allait avoir autant de chocolat qu’il voulait et il allait avoir plein d’argent et tout ça ! Il allait réaliser son rêve. Alors du coup il l’a cachée, puis elle est dans le château, elle est cachée quelque part. Puis moi, tout ce que je sais c’est que si on va dans le château, on ouvre une porte. Puis derrière, il y a une biquette qui s’appelle Ginette la Biquette à trois quéquettes. Puis Ginette la biquette à trois quéquettes, il faut qu’une fille lui suce les TROIS bittes ! Parce qu’elle a TROIS bittes ! Parce que c’est Ginette la biquette à TROIS quéquettes. Dons il faut qu’une fille lui suce les TROIS quéquettes pour qu’elle puisse passer. Et puis après, une fois qu’elle a sucé les trois quéquettes, il y a une trappe qui s’ouvre avec des pattes. Et les pattes c’est des grands spaghettis qui descendent dans la trappe. Puis après, il faut descendre puis je pense que là, il y a la Poire Phénoménale qui donne autant de chocolat qu’on veut. Mais le problème, c’est que je sais pas si il y a tout de suite la poire. Si ça se trouve ils ont mis d’autres trucs.

Donald :

Ah oui, d’accord... Je crois bien que j’ai tout compris. Même si Aspirine parle comme un clodo !

Harry :

Ouais, moi aussi je crois bien que j’ai compris.

Harmioun :

êtes-vous bilingues ?

Harry :

Mais t’es conne ! C’était du français !

Harmioun :

Je n’en suis pas si sûre ! On aurait dit de l’allemand.

"Zip" ; "Badaboum"

Aspirine :

Ah merde, j’ai, glissé sur du pinard !

Donald :

Mais non, t’es con ! C’est du sang! Oh ! C’est le sang du chat de la mère Michelle !

Harry :

Vite, il faut suivre les traces !

"Bruits de pas dans le sang" ; "Scrunch, bouffe, miam"

Harry :

AAAIIIEEE ! Ma cicatrice en forme de haricot me fait putain de mal sa grande sœur !

Donald :

Merde, il y a une chose qui nous attaque !

Harry :

"Prout"

L’homme qui essayait de les attaquer :

Oh ! Ca mufle ! Qu’est-ce qu’ils vous font bouffer dans cette école ?

Harry :

Triple ration de flageolets ! "Mégaprout"

L’homme qui essayait de les attaquer :

Oh ! J’en peux plus, j’me casse ! Mais je reviendrais !

Harry :

Mais il bouffait le chat de la mère Michelle ! Qui pourrait être un crevard pareil ?

Harmioun :

Ne connais-tu point quelqu’un ?

Harry :

Tu veux dire que cette chose qui a buté le chat de la mère Michelle et qui rongeait ses os, c’était Bol-De-Porc !

Harmioun :

Sais-tu ce qui est caché dans le gâteau en ce moment même ?

Harry :

La Poire Phénoménale...

Donald :

il va la voler ! Qu’est-ce qu’on va faire ?

Harry :

On va descendre par les pattes. Cette nuit !

Aspirine :

Sept nuits ! Mais vous pouvez le faire en une nuit !

Donald :

Aspirine, tais-toi !

Harmioun :

Ne croyez-vous donc point qu’il faudrait songer à appeler cette chère mère Michelle ?

Donald :

Attends, je sors mon téléphone.

Harry :

Mais t’as pas de portable !

Donald :

Mais j’ai pas dis que j’avais un portable ! Regardes, j’ai pris mon téléphone fixe et je lui ai mis une rallonge d’un kilomètre ! Comme ça, je peux m’en servir de partout dans le gâteau !

Aspirine :

Oh pas bête !

Harry :

Mais quels cons !

"Bip, bip, bip" ; "Tuuuuut"

Donald :

Allô ? La mère Michelle?... Ouais, on a retrouvé votre chat, mais il est complètement décapité parce que Bol-De-Tu-Sais-Quoi l’a bouffé, Vous vous en rachèterez un autre ! Allez, salut !

"tuuut, tuuut"

Eh ben ça c’est fait !

Harry :

Bon, on va sortir de "La forêt" et on va raccompagner Aspirine chez lui. Ensuite, on va descendre par les pattes pour sauver la Poire Phénoménale.

"Bruits de pas dans la boue" ; "Trébuchement"

Donald :

Qu’est-ce qu’il se passe ?

Aspirine :

J’ai trébuché !

Donald :

Ah bon !

"Bruits de pas dans la boue"

Harry :

Merde, c’est vrai qu’elle est pétée sa m… maison !

Donald :

Bon, ben il va dormir par terre.

Harmioun :

Mais... Ce n’est pas hygiénique !

Donald :

Oh, c’est bon ! Tu va pas recommencer !

Aspirine :

"Ronflements"

Donald :

Bon, ben du moment qu’il dort bien.

Harry :

Bon allez, on va chercher la poire ?

Donald ; Harmioun :

OK ! ; Entièrement d’accord !

Télécharger le texte

Explosez Sarko ! Creez votre site web avec ce cours vidéo gratuit sur les liens en HTML Funnypedia


Mon adresse IP Harry Podbeur, la parodie audio de Harry Potter. Echanger codes
Mentions légales                Copyright © 2006-2010 HARRY PODBEUR - Tous droits réservés.                Faire un lien